AVANÇANT VERS CE QUI EST DEVANT

Texte : Philippiens 3:1 à 21

                     

1 ¶  Au reste, mes frères, réjouissez–vous dans le Seigneur. Je ne me lasse point, quant à moi, de vous écrire les mêmes choses, et quant à vous, c’est votre sûreté.

2  Prenez garde aux chiens ; prenez garde aux mauvais ouvriers ; prenez garde à la fausse circoncision.

3  Car c’est nous qui sommes la vraie circoncision, nous qui servons Dieu en esprit, qui nous glorifions en Jésus–Christ, et qui ne mettons point notre confiance en la chair,

4 ¶  Quoique je pusse, moi aussi, me confier en la chair. Si quelqu’un croit pouvoir se confier en la chair, je le puis encore davantage,

5  Moi, circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu, né d’Hébreux ; quant à la loi, Pharisien ;

6  Quant au zèle, persécuteur de l’Église ; quant à la justice selon la loi, irréprochable.

7  Mais ces choses qui m’étaient un gain, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ.

8  Bien plus, je regarde toutes choses comme une perte, en comparaison de l’excellence de la connaissance de Jésus–Christ mon Seigneur, pour qui j’ai perdu toutes choses, et je les regarde comme des ordures, afin que je gagne Christ,

9 ¶  Et que je sois trouvé en lui, ayant, non point ma justice, celle qui vient de la loi, mais celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice de Dieu par la foi ;

10  Afin que je connaisse Christ, et l’efficace de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort ;

11  Pour parvenir, si je puis, à la résurrection des morts.

12  Non que j’aie déjà atteint le but, ou que je sois déjà parvenu à la perfection, mais je cours avec ardeur pour saisir le prix ; c’est pour cela aussi que j’ai été saisi par Jésus–Christ.

13  Frères, pour moi, je ne me persuade pas d’avoir saisi le prix ;


14  Mais je fais une chose : oubliant ce qui est derrière moi, et m’avançant vers ce qui est devant, je cours avec ardeur vers le but, pour le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus–Christ.

15 ¶  Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons ce sentiment ; et si vous pensez autrement en quelque chose, Dieu vous le révélera aussi.

16  Cependant, au point où nous sommes parvenus, marchons suivant la même règle, et ayons les mêmes sentiments.

17 ¶  Soyez tous mes imitateurs, frères, et regardez à ceux qui se conduisent suivant le modèle que vous avez en nous.

18  Car plusieurs, je vous l’ai dit souvent, et maintenant je vous le redis en pleurant, se conduisent en ennemis de la croix de Christ ;

19  Leur fin sera la perdition ; leur Dieu, c’est leur ventre, leur gloire est dans leur infamie, et leurs affections sont aux choses de la terre.

20  Pour nous, nous sommes citoyens des cieux ; d’où nous attendons aussi le Sauveur, le Seigneur Jésus–Christ,

21  Qui transformera le corps de notre humiliation, pour le rendre conforme au corps de sa gloire, selon le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses.

 

Introduction :

Comme je vous ai expliqué dimanche dernier, le but de mes messages est simplement de vous donner confiance dans la Parole de Dieu pour tous les problèmes ou situations dans la vie.  Elle, la Parole, est digne de confiance.  Nous n’avons pas besoin de connaître l’Hébreu ou le Grec pour comprendre la Bible.  Dieu nous a donné une Bible lisible, complète, compréhensible, et entièrement exacte. 

Où devons-nous aller d’ici, en ce qui concerne la Bible ?  C’est relativement simple - nous devons aller en avant.  Le passé est bien passé, et nous ne pouvons rein changer de ce qui est déjà arrivé.  Il n’y a que les conséquences à tirer de ce que nous avons déjà accomplis.  Savons-nous le faire ?

Je vous ai dit le semaine dernière que l’épître aux Philippiens est parfois appelé l’épître de joie.  La véritable joie vient de Dieu, un cadeau inégalé.  Que lisons-nous dans cette épître de joie ??


V. 1 -   Au reste, mes frères, réjouissez–vous dans le Seigneur. Je ne me lasse point, quant à moi, de vous écrire les mêmes choses, et quant à vous, c’est votre sûreté.

Nous voyons au début - notre attitude principal =

*C’est de réjouir dans le Seigneur

On le dit et on le redit, encore et encore et encore . . .

C’est pour établir cette attitude de réjouissance

 

V. 2 -  Prenez garde aux chiens ; prenez garde aux mauvais ouvriers ; prenez garde à la fausse circoncision.

Ici nous trouvons ce qui doit être notre attention perpetuelle

*Prendre garde à ce qui est injuste

Les “chiens” (impudiques selon Apoc. 22:15) etc.

C’est pour rester PUR, séparé du mal.

 

V. 3 -  Car c’est nous qui sommes la vraie circoncision, nous qui servons Dieu en esprit, qui nous glorifions en Jésus–Christ, et qui ne mettons point notre confiance en la chair,

Ce verset nous donne notre position aujourd’hui.

- les serviteurs de Dieu en Christ

C’est pour apprendre à mettre notre confiance en Christ -

et non pas en la chair.

 

V. 4 à 6 -  Quoique je pusse, moi aussi, me confier en la chair. Si quelqu’un croit pouvoir se confier en la chair, je le puis encore davantage, 

V. 5 -  Moi, circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu, né d’Hébreux ; quant à la loi, Pharisien ;

V. 6 -  Quant au. zèle, persécuteur de l’Église ; quant à la justice selon la loi, irréprochable.

Voilà Notre Tentation - Se confier en la chair, regardant derrière aux choses passées

C’est pour nous rappeler de notre vanité = (je suis ) mieux que ou plus que, ou plus juste que - Etc. Etc. Etc.


V. 7 -  Mais ces choses qui m’étaient un gain, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ

Dans ce verset, Dieu nous donne notre perspective correcte -

regarder le Christ comme mieux que toutes autres choses

C’est pour établir notre regard sur le Christ.

 

V. 8 -  Bien plus, je regarde toutes choses comme une perte, en comparaison de l’excellence de la connaissance de Jésus–Christ mon Seigneur, pour qui j’ai perdu toutes choses, et je les regarde comme des ordures, afin que je gagne Christ,

Notre optique spirituelle - perdre tout pour gagner le Christ

C’est de donner aux choses terrestres leur juste valeur.

 

V. 9 -   Et que je sois trouvé en lui, ayant, non point ma justice, celle qui vient de la loi, mais celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice de Dieu par la foi ;

Notre place la plus chère - être trouvé en Christ

C’est de reconnaître que notre place devant Dieuest assurée, non par la loi mais par la foi en Christ

 

V. 10 - 10  Afin que je connaisse Christ, et l’efficace de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort ;

Notre privilège - être conforme; connaître le Christ en profondeur

C’est de devenir étudiant de toutes choses à gagner en Christ

 

V. 11 -  Pour parvenir, si je puis, à la résurrection des morts.

Notre futur - la résurrection pour être avec Jésus éternellement

C’est de reconnaître que notre espérance est en Christ et non pas en nous-même.  (Si jamais j’arrive, j’arriverai grâce à LUI.)

 

 

 

 


V. 12 - Non que j’aie déjà atteint le but, ou que je sois déjà parvenu à la perfection, mais je cours avec ardeur pour saisir le prix ; c’est pour cela aussi que j’ai été saisi par Jésus–Christ.

Notre chemin tracé - courir avec ardeur vers le but

C’est d’être conscient que TOUTE notre vie, à partir de notre salut est à donner AVEC ARDEUR à Christ et pour le Christ

 

V. 13 - Frères, pour moi, je ne me persuade pas d’avoir saisi le prix ;

Notre honnêteté - ne pas avoir saisi le prix

C’est de reconnaître que notre but RESTE à GAGNER - que nous ne sommes pas encore arrivé à notre but

 

V. 14 - Mais je fais une chose : oubliant ce qui est derrière moi, et m’avançant vers ce qui est devant, je cours avec ardeur vers le but, pour le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus–Christ.

Notre tâche la plus dure - oublier ce qui est derrière

C’est de laisser le passé au passé.  On ne peut rien changer du passé - MAIS on peut APPRENDRE du passé, et cela pour mieux courir vers le but

 

V. 15 -   Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons ce sentiment ; et si vous pensez autrement en quelque chose, Dieu vous le révélera aussi.

Notre obligation - AVOIR CE SENTIMENT

C’est d’accepter que l’Esprit nous guide TOUS dans la même direction (tous ceux qui sont parfaits {complété} en Christ

 

V. 16 -  Cependant, au point où nous sommes parvenus, marchons suivant la même règle, et ayons les mêmes sentiments.

Notre volonté - Marcher suivant la même règle.

C’est de placer la volonté de Dieu devant notre volonté, SES sentiments devant nos sentiments.

 


V. 17 -    Soyez tous mes imitateurs, frères, et regardez à ceux qui se conduisent suivant le modèle que vous avez en nous.

Notre modèle - le Christ à travers ceux qui imitent le Christ

C’est de prendre comme modèle celui ou celle qui est un modèle (physique) de ce que Jésus veut de notre vie

 

V. 18 -  Car plusieurs, je vous l’ai dit souvent, et maintenant je vous le redis en pleurant, se conduisent en ennemis de la croix de Christ ;

Notre avertissement - il y en qui se conduisent en ennemis

C’est d’admettre que quelques uns vivent !! dans l’église!! En ennemis de Christ

 

V. 19 -  Leur fin sera la perdition ; leur Dieu, c’est leur ventre, leur gloire est dans leur infamie, et leurs affections sont aux choses de la terre.

Notre réalisation - leur fin sera la perdition

C’est de réaliser qur tous n’iront pas au ciel, qu’ils se plaisent dans l’idolâtrie, dans l’infamie, dans la vie charnelle.

 

V. 20 -  Pour nous, nous sommes citoyens des cieux ; d’où nous attendons aussi le Sauveur, le Seigneur Jésus–Christ,

Notre citoyenneté - nous sommes citoyens du ciel !!!

C’est de saisir vraiment notre appartenance etla source de notre salut éternel.

 

V. 21 -  Qui transformera le corps de notre humiliation, pour le rendre conforme au corps de sa gloire, selon le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses.

Notre espérance - être rendu conforme à Christ

C’est d’être TRANSFORMÉ de ce que nous sommes à ce que Dieu veut que nous soyons - CONFORME à l’IMAGE du Christ

 

 


Conclusion :

 

Après avoir lu ce chapitre, après avoir entendu ces commentaires, et après avoir entendu les applications de la vérité de ces versets, nous devons demander si notre vie spirituelle est ce que Dieu veut pour nous.

Est-ce que Dieu veut que soyons  “PARFAIT”  aujourd’hui ?  OUI !!!

Et SI NOUS NE SOMMES PAS parfait ? 

Dieu le sait déjà - et DIEU nous AIME quand même.

MAIS DIEU SAIT AUTRES CHOSES AUSSI -

Il sait si nous voudrons être conforme.

Il sait si nous faisons des efforts pour être conforme.

Il sait si notre conformité est superficielle ou réelle.

Il sait que ceux qui font des efforts réelles sont ceux qui sont réellement EN CHRIST.

Il sait que ceux qui ne font que les efforts superficielles sont ceux qui n’ont jamais réellement donné leur coeur à Jésus OU ils ont décidé de compromettre leurs croyances afin d’être mieux vu par le monde, ayant oublié que la Bible dit l’amour du monde est d’être ennemi du Christ (Romains 8).

OÙ ÊTES-VOUS CE MATIN ? 

LA PAROLE DE DIEU VIENT DE PARLER.

DIEU VEUT QUE NOUS ÉCOUTONS SA PAROLE

AVEC NOS OREILLES

AVEC NOTRE ESPRIT

AVEC NOTRE COEUR

AVEC NOTRE VIE